Academic Commons

Chapters (Layout Features)

Circuits of Victory: L'Entreprise Bell et L'Engagement du Signal Corps en France

John, Richard R.; Laborie, Léonard

Le Signal Corps était très lié aux entreprises privées qui, aux États-Unis, construisaient et exploitaient les réseaux de communication télégraphiques et téléphoniques – à la différence de l’Europe où la plupart des réseaux étaient exploités par l’État. Un tiers des effectifs du Signal Corps pendant la guerre provenait de l’entreprise Bell et de ses rivales sur le marché américain, entreprises dites indépendantes car séparées et à la marge du système établi par Vail. Du côté de Bell, l’ingénieur en chef John Carty fut chargé des préparatifs dès avant l’entrée en guerre, puis de l’exécution du plan de mobilisation des troupes réservistes. L’enjeu était de mobiliser aux États-Unis et d’envoyer en Europe les hommes les plus compétents techniquement, pendant que les nouvelles recrues moins expérimentées seraient formées dans leur pays (et aussi plus tard en France). L’intrication entre public et privé qui caractérisait cette arme est bien illustrée par le fait qu’à l’entrée en guerre, les managers des entreprises restèrent dans leurs bureaux, changeant simplement leur tenue civile pour l’uniforme. Cet épisode et plus largement les relations nouées entre Bell et le Signal Corps pendant la guerre font partie des actes fondateurs du complexe militaro-industriel américain contemporain.

Geographic Areas

Files

  • thumnail for 979-10-231-1526-0 John Laborie (1).pdf 979-10-231-1526-0 John Laborie (1).pdf application/pdf 17.6 MB Download File

Also Published In

Title
L’engagement des Américains dans la guerre en 1917‑1918: La Fayette, nous voilà!: Laborie
Publisher
Sorbonne Université Presses

More About This Work

Academic Units
History
Journalism
Published Here
October 21, 2020